Espèce végétale protégée

on septembre 2, 2020 No comments

La France comme tout les pays possèdent des biotopes différents. Certains lui sont propres et on y retrouve des espèces dites endémiques.
Afin de protéger certains végétaux devenus rares, les biotopes particuliers dont ils font partis ou encore la faune locale ou une espèce animale précise, il existe des statuts de protection à plusieurs niveaux.

Statut de protection national du végétal

Une liste établie par le gouvernement a défini le statut protégé pour un certain nombre de végétaux dans l’arrêté du 20 janvier 1982Ce dernier a ensuite été renforcé par trois arrêtés supplémentaires en 1995, 2006 et 2013.

Ce statut de protection qui interdit la cueillette, la destruction, le prélèvement etc concernent pas moins de 450 plantes (hors plantes marines et aquatiques). Vous pouvez retrouver la liste qui synthétise l’arrêté initial et ses modifications sur wikipédia en cliquant ici.

Statut de protection régionaux

 

En plus du classement national, un découpage plus fin par région protège des plantes supplémentaires qui ne le seraient pas à l’échelle nationale.

Cliquez sur le nom de votre région pour consulter l’arrêté qui la concerne :

Alsace         Aquitaine              Auvergne           Bourgogne            Bretagne          Centre          Champagne-Ardenne         Corse            Franche-Comté            Île-de-France         Languedoc-Roussillon           Limousin          Lorraine       Midi-Pyrénées       Nord-Pas-de-Calais       Basse-Normandie     Haute-Normandie  Pays de la Loire   Picardie   Poitou-Charentes    Provence-Alpes-Côte d’Azur  Rhône-Alpes

L’importance d’une bonne identification de la plante

Bien identifier le végétal que l’on souhaite cueillir est véritablement important. Outre les statuts de protection, il ne faut pas oublier que si vous cueillez dans un but alimentaire ou médicinale, savoir avec exactitude à quel végétal vous avez affaire est LA règle de base.
Si vous doutez ne serais-ce qu’un peu, ne testez pas !

Il convient d’être particulièrement prudent sur les plantes qui appartiennent à des familles larges dont font parties des plantes mortelles. Je pense particulièrement à la confusion de la cigüe et de la carotte sauvage (encore une vie perdue cet été !)

MarieNepoteEspèce végétale protégée

Related Posts

Take a look at these posts

Join the conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *.